…il suffit de s’en donner les moyens !

Pape François

Si l’on en croit le médiateur de TF1, le seul fait d’interpréter en simultané justifie le fait que la traduction soit approximative. Et ce serait donc la raison pour laquelle l’interprète italienne qui a interprété en français les premiers mots du pape François sur la 1re chaine de France a fait une si piètre prestation.

Crédits photo : ALESSANDRO BIANCHI/REUTERS

Et en effet, en réécoutant la voix de l’interprète, la qualité est loin d’être professionnelle, notamment lors des prières, pourtant si connues…

Il arrive à la plupart des interprètes aujourd’hui, et souvent plusieurs fois par an, de traduire en simultané des hommes politiques. C’est même un sujet de discussion à table entre interprètes qui commence souvent par « Tu ne sais pas qui j’ai interprété la semaine dernière ? » Et même sans être introduit dans les hautes sphères de l’État, ni interprète de grandes institutions comme l’Union Européenne ou l’ONU, il n’est pas rare de travailler pour un VIP en visite en province.

Et pour intimidant que cela puisse être au départ, le stress se dissipe dès les premiers mots prononcés.

En revanche, le travail d’interprète (et j’y consacrerai un autre billet sous peu) est tel qu’il ne s’improvise pas.

De la part du donneur d’ordre tout d’abord. Est-ce que TF1 a mis son interprète dans les meilleures conditions de travail, avec une bonne qualité d’écoute du son original, au calme dans une cabine ? Est-ce que la chaine avait prévu cette personne assez longtemps à l’avance pour qu’elle soit sur place et prête à démarrer ? Il est évident que si l’interprète a travaillé dans l’urgence debout dans une régie avec un haut-parleur bricolé (pour moi c’est du vécu), sa prestation finalement n’est pas étonnante !

Cabine fixe Grand Palais Pasteur

Cabines fixes normalisées - Grand Palais - Lille

On ne s’improvise pas non plus interprète en quelques minutes. Est-ce que cette personne, dont la voix par ailleurs était très agréable, était vraiment interprète professionnelle ? Avait-elle suivi une formation adéquate et avait-elle déjà interprété des personnes publiques de ce niveau ? De nouveau, si c’est une journaliste ou une assistante de rédaction italophone qui passait dans le couloir, qui a été sollicitée au dernier moment, et à qui on a mis un micro sous le nez, elle a fait ce qu’elle a pu !

20120323_170549

Frédéric Jacquier-Calbet, Interprète anglais - 2012 - Euratechnologie, Lille 

Je n’ai pas les réponses.

Mais est-ce que TF1 n’aurait pas tout simplement voulu économiser sur son budget en se dispensant de prendre une professionnelle et/ou de s’assurer de sa présence dans la plage horaire prévisible de l’annonce du nouveau pape ?

J’ai écouté l’intervention du Saint-père nouvellement élu sur BFM TV et l’interprète, une consœur également, s’est honorablement acquittée de sa tâche. Et en tout cas, elle avait préparé sa mission, car elle a immédiatement reconnu le « Notre Père » et le « Je vous salue Marie ».

Preuve, s’il en est, que l’interprétation simultanée de qualité n’est pas un miracle !

 

La vidéo de l’interprétation en question : 

Les excuses de TF1 : à lire ici